fbpx
Association Les Ecumeurs
Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Le constructeur de voiliers Bi-Loup ferme ses portes

Le magazine Actu Nautique nous informe que le constructeur des Bi-Loups ferme ses portes. Retrouvez l’article ci-dessous…
« En 2014, deux clients de l’ancien chantier Wrighton, laissés pour compte au moment du dépôt de bilan du célèbre fabricant des « Bi-Loup », s’étaient adressés au cabinet « Vincent Lebailly Yacht Design » afin qu’il leur dessine un bateau de 11m00, dans l’esprit de la marque.

image : wikipedia

Une troisième personne s’étant jointe à l’équipe, il fut décidé de fabriquer un moule de qualité pour la série plutôt que de réaliser 3 bateaux similaires sur moule précaire ; et quitte à fabriquer 3 bateaux, pourquoi ne pas en vendre davantage, en partant du postulat que « Le Bi-Loup 109 ayant été étudié pour 3 clients de cultures nautiques différentes, il ne pouvait que plaire à d’autres moyennant quelques éventuelles adaptations d’agencements déjà envisagées et vérifiées par l’architecte. »

La société Wrighton Bi-Loup SAS est donc créée en 2015.

La motivation des actionnaires, des responsables du chantier et de l’architecte grandira encore suite aux essais du premier 109 et à l’accueil reçu aux salons de Paris, La Rochelle, Dusseldorf puis Southampton.

Les trois Bi-Loup 109 furent réalisés, par le chantier Shoreteam Yard à Caen puis, la société ayant précédemment acquis les moules des anciens bateaux de la gamme, deux Bi-Loup 78 (ex Bi-Loup 265) et deux Bi-Loup 90 (ex Bi-Loup 30) furent également vendus et fabriqués.

Le projet personnel de ces 3 amoureux de croisières, s’est ainsi transformé en un produit commercial.

L’équipe de départ s’est malheureusement trouvée dépassée par l’ampleur du travail de promotion à laquelle ils ne s’étaient pas préparés et pour lequel ils n’avaient pas été formés. De plus, ils n’avaient plus la possibilité financière de se faire assister par une équipe commerciale expérimentée.

C’est donc à contre cœur mais d’un commun accord que les associés ont décidé de dissoudre la société afin de prononcer rapidement une liquidation amiable de celle-ci.

Cette liquidation amiable semble d’autant plus envisageable que la société n’emploie pas de personnel. A cet effet, le liquidateur cherche à céder l’ensemble des actifs tels que les moules des Bi-loup 109, 90 et 78, ainsi que des accessoires d’accastillage types mats, bômes et voiles d’anciens modèles)… »

Image mise en avant : Voiles et Voiliers